La régulation dans le Maghreb et le Mashrek: Les défis

[Download PDF]

Séminaire et journée d'étude

La régulation dans le Maghreb et le Mashrek: Les défis”

23 mars 2015, Tunis

Au-delà de leur simple définition de « dias », les radios associatives jouent un rôle déterminant dans le pluralisme médiatique, la diversité de la production journalistique, la création de nouveaux espaces publics et le développement local. Suite aux réformes médiatiques entreprises par certains Etats arabes, les dispositifs de régulation audiovisuelle et les instances représentatives professionnelles jouent un role d’envergure. Un rôle qui a encore plus d’ampleur dans une période de transition démocratique, comme le cas de la Tunisie post-révolutionnaire.

Le développement des radios associatives en Tunisie a été accompagné par des reformes juridiques importantes. Le décret-loi N°116-2011 du 2 novembre 2011 relatif à la liberté de la communication audiovisuelle et à la création d’une haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), témoigne clairement de la volonté d’organiser et de régulariser le secteur des médias, y compris les médias associatifs.

C’est dans cette perspective que l’HAICA a publié, le 5 mars 2014, le cahier des charges fixant les conditions d’octroi d’une licence de création et d’exploitation d’une chaine de radio associative sur le territoire tunisien.

Avec les radios qui possédaient déjà une licence associative et l'octroi de nouvelles licences le 2 septembre 2014, la Tunisie compte aujourd'hui un réseau de 10 radios associatives avec une licence FM et de nombreux projets en ligne, et représente aujourd'hui un modèle de développement unique dans les pays du Maghreb et Mashrek en termes de pluralisme.

Mais quelle est la situation dans les autres pays qui ont entrepris des réformes démocratiques dans le domaine audio-visuel, notemment au Maroc et en Jordanie? Quelles sont les tendances de la régulation en Europe et en Afrique Sub-Saharienne ? 

C'est dans ce contexte général que s’inscrit le séminaire et journée d'étude “La régulation dans le Maghreb et le Mashrek: Les défis” organisé le 23 mars 2015 par l'Association mondiale des radiodiffuseurs comunautaires (AMARC), dans le contexte du Forum Mondial des Medias Libres et soutenu par Oxfam Tunisie.

Ce séminaire sera l’occasion pour:

  • Faire l'état des lieux des instruments à disposition des Instances Nationales de Régulation dans le Maghreb et Mashrek, Tunisie, Maroc, Jordanie et une vision des tendances en Europe et en Afrique sub-saharienne;
  • Identifier les défis de la régulation en période de transition démocratique;
  • Analyser comment les ONG internationales peuvent accompagner le travail des Instances de Régulation, notamment dans les domaines du pluralisme, diversité culturelle (ex: langues minoritaires) et de la cohésion sociale;
  • Analyser comment mettre en place des mécanismes permanents de co-régulation et d'auto-régulation.

 

Agenda provisoire:

9:00: Accueil et enregistrement des participants

9:30 : Séance plénière. État des lieux de la Régulation au Maghreb et Mashrek.

Nouri Lajmi, Président HAICA, Tunisie

Miloud Chorfi, Directeur ARAV Autorité de régulation de l’audiovisuel, Algérie

Amjad Al Kadi, Directeur Audiovisual Media Commission, Jordan (written contribution)

M Yassine Charif, Directeur adjoint au Département des Recherches et Développement – HACA, Maroc

Mme Souad Elhammami, Suivi des activités audiovisuelles relatives au monde associatif et sur le web

Giacomo Mazzone, Head of Institutional Relations EBU – UER

M. Pier Luigi Malesani, Secretary General COPEAM

M. Michael Randall, Union Européenne, programme Med Media

Oumar Seck Ndiaye, Président AMARC Afrique

Salah Fourti, Sécretaire Général Syndicat Tunisien des Radio Libres

Steve Buckley, Expert, Directeur Community Media Solutions, UK

Saloua Oueslati, Experte, Article 19 Tunisie

11:00 Pause café

11:30 Suite des travaux. Table ronde ouverte aux participants et recommandations. La table ronde aura pour objectif d'établir une feuille de route pour la mise en place des mécanismes réguliers et permanents de co-regulation et de consultation sur tous les thèmes qui peuvent concerner les médias associatifs (ex: nouvelles licences, mais aussi droits d'auteur, neutralité du Net, passage à la radio numérique terrestre etc.).  Les recommandations seront partagées avec tous les autres participants du Forum Mondial des Médias Libres.

13:00 – Pause déjeuner

14:30 – Suite des travaux

17:00  - Conclusion et clotûre du séminaire