L'AMARC a couvert et participé au Sommet de Rio+20, au Forum mondial des médias libres et au Sommet des peuples

Montréal, 26 juin 2012. L'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) a effectué la couverture via Internet et par le biais de son réseau mondial de radios communautaires des discussions au sujet des défis propres au développement durable, notamment en matière de biodiversité et de changements climatiques, lors du Sommet de Rio+20, qui se tenait à Rio de Janeiro, au Brésil, du 20 au 22 juin 2012. Pour de plus amples renseignements, cliquez ici. L’AMARC a également couvert et participé aux événements parallèles organisés par la société civile comme le Forum mondial des médias libres (FMML), qui s'est tenue les 16 et 17 juin dernier, et le Sommet des peuples, qui se déroulait du 15 au 23 juin.

Maria Pia Matta, présidente de l’AMARC, a participé à tous ces événements ainsi qu’à la couverture réalisée par Pulsar, l’agence de presse d’AMARC Amérique latine et Caraïbes. Une délégation de journalistes issus de radios communautaires a couvert tous les événements liés à Rio+20 et diffusé des informations sur les activités, les participants, les débats et les alternatives visant le renforcement des approches de la société civile pour un développement durable et pour la protection de l'environnement. Cette couverture est disponible sur le site de l'AMARC et a été retransmis par les radios communautaires participantes. La couverture a été le résultat d'un effort collectif et collaboratif entre Pulsar, AMARC Brésil, l’Institut Panos Afrique de l'Ouest et la Radio Cupula. L'Agence de presse Pulsar a assuré la couverture en espagnol et en portugais, alors que Pulsar Brésil a coordonné la Radio du Sommet des peuples (Radio Cupula), une initiative multilingue qui a été en ondes du 15 au 23 juin.

Pour en savoir plus sur la diffusion web et pour écouter les podcasts, visitez http://www2.amarc.org/?q=node/390

L’AMARC a aussi participé activement au Sommet de Rio+20 ainsi qu’au Sommet des peuples, mettant de l’avant une approche basée sur les droits de la communication pour le développement d’alternatives issues de la société civile à la mondialisation néolibérale qui détruit actuellement notre planète. Des représentants de l'AMARC ont de plus participé à des séminaires, des débats et fait avancer la mise en réseau sur la question de la meilleure façon pour que les médias communautaires contribuent aux débats de la société civile dans la construction d'alternatives démocratiques.

Finalement, l’AMARC a produit une déclaration intitulée: « Le droit à la communication est une condition nécessaire pour le développement durable ». Pour lire cette déclaration, cliquez ici.

À travers le service aux membres, le réseautage et l’implémentation de projets, l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) réunit plus de 4000 radios communautaires, fédérations et alliés des radios communautaires dans plus de 130 pays. Le principal impact de l’AMARC depuis sa fondation en 1983 a été d’accompagner et d’appuyer l’établissement d’un secteur mondial de la radio communautaire. L’AMARC plaide pour le droit à la communication au niveau international, national, local et de quartier, défend et promeut les intérêts du mouvement des radios communautaires à travers la solidarité, le réseautage et la coopération.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

PHP code

  • Vous pouvez utiliser du code PHP. Vous devrez inclure les tags <?php ?>.