Changement climatique : Ruée sur le riz pluvial

 
00:00

Le riz pluvial cultivé à Madagascar devrait bénéficier des effets du réchauffement climatique. C’est le résultat surprenant qu’obtient une équipe de chercheurs du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et de l’Institut de recherche malgache Fofifa après avoir simulé, sur un siècle, la production de riz en fonction de l’ampleur d’un réchauffement climatique dans les Hautes-Terres malgaches.

Dans cette région froide où la température moyenne varie entre 12 et 18°c, le riz pluvial est cultivé à la limite inférieure de sa tolérance à la température. L’augmentation des températures accélère la maturation des grains de sorte que la demande en nutriments de la plante est mieux ajustée à la disponibilité de ces éléments dans le sol, conduisant à une nette augmentation du rendement. La productivité devait passer de 5,2T/ha à 5,8T/ha dans le scénario où la température augmente de 0,5°C par décennie.

La variété utilisée est Népalaise, Tsipolatra ou Chromrong Dan, adoptée par 80 % des paysans. Selon un chercheur: “l’engouement des paysans des hautes terres au riz pluvial est remarquable ces dernières années. Il n’y a pas que le riz pluvial qui en bénéficie, la céréale – et notamment le maïs – en profite également.”

Un reportage de Mamy Andriatiana

Photo fournies par : Mamy Andriatiana

Radio Don Bosco
Madagascar
Malagasy |
December 10, 2015