L’AMARC appelle les autorités tunisiennes à garantir la sécurité des journalistes

Montréal, le 14 mai 2015. Ces derniers jours, des citoyens ont protesté contre les actions des compagnies pétrolières dans la région d'Al Fawar dans le sud de la Tunisie. Le 9 mai, des journalistes de Radio Nefzawa, une station de radio communautaire basée à Kébili, couvraient les manifestations et la visite du ministre de l'Industrie et de l'énergie dans la région. Ils ont été violemment attaqués par des inconnus et leur équipement a été endommagé. Au moins un journaliste a subi une blessure grave.

Suite à ces événements, Radio Nefzawa a contacté la police locale mais, à ce jour et en dépit des promesses de suivi sur l'événement, aucune action concrète n’a été entreprise.

L'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) proteste avec force contre ces actes d'intimidation envers des radios indépendantes et communautaires et appelle les autorités tunisiennes à garantir la sécurité des journalistes et à prévenir les menaces contre la liberté d'expression, en conformité avec les normes internationales et nationales.