3 Mai - Journée mondiale de la liberté de presse

[LIENS] [AUDIOS/VIDEOS]

L'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) affirme que les radiodiffuseurs de la société civile, jouent un rôle essentiel dans les zones de conflit et en cas de catastrophe climatique et naturelle, en information et protection des populations et lors des processus de reconstruction. L'AMARC demande aux États et aux gouvernements, ainsi qu'aux autorités de régulation de la presse et de la radiodiffusion de respecter leurs engagements quant à la liberté de la presse et de la radiodiffusion.

Partout dans le monde, les radios communautaires doivent pouvoir se développer et travailler dans un environement sûr légalement et économiquement. Leur droit à la diffusion doit être reconnu et renforcé. Les radios communautaires permettent aux exclus, aux marginalisés, aux femmes et aux pauvres de s'exprimer publiquement et celles-ci devraient être davantage reconnues par la communauté internationale.

Le 3 mai a été proclamé Journée mondiale de la liberté de la presse par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1993 suivant la recommandation adoptée par l’UNESCO. Le 3 mai est une occasion pour informer les citoyens des atteintes portées à la liberté de la presse. Dans des dizaines de pays à travers le monde, des radios sont censurées, sont condamnées à des amendes, ou tout simplement n’ont plus le droit d'émettre, pendant que des journalistes et des directeurs de radio sont harcelés, attaqués, détenus ou même tués. Après avoir ajouté, à la demande de l'AMARC, les collaborateurs des médias communautaires à la liste des journalistes à protéger par l'ONU, l'UNESCO a reconnu, en avril 2012, l'AMARC en tant qu'ONG « associée ». C'est une grande victoire des radios communautaires et associatives.


À l’occasion de la Journée mondiale de la presse 2014, Reporters sans frontières (RSF) publie pour la première fois une liste de «100 héros de l’information».

La Chilienne Maria Pia Matta, présidente de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) partage la même liste que la Mapuche, Mireya Manquepillán Huanquil, directrice de la radio communautaire Kimche Mapu.

[Lire l'article sur le site de RSF]  [Voir le communiqué de presse de l'AMARC] [Télécharger le PDF]



 

Liens:

Multimedias: