Ajouter un commentaire

ALERTE : Radio Bangu de Bandundu Ville réduite au silence par la DGRAD/Bandundu

Kinshasa, République démocratique du Congo, 15 mai 2012. La maison de la Radio Bangu de Bandundu Ville est scellée depuis ce 10 mai 2012 par une ordonnance permissive de fermeture n° 249/TGI/BDD/2011, privant ainsi la population des informations pendant cette période cruciale d’installation du gouvernement provincial du Bandundu et du gouvernement central.
L’objectif est simple : contraindre les responsables de cette radio, qui a à peine une année d’existence, à payer la fabuleuse somme de 5571 USD comme taxe d’autorisation d’exploitation d’une station radio, montant dont la Fédération des Radios de Proximité du Congo est en train de négocier la révision à la baisse.
Les responsables de la radio attendaient la suite à la lettre de fin de la période d’essai adressée au ministre provincial de tutelle pour le lancement officiel et la mise en ordre progressive avec l’État. Avec les soubresauts politiques (au niveau du gouvernorat de province du Bandundu), il était impossible d’organiser cette grande manifestation, et ils attendaient la nouvelle équipe du gouvernement provincial pour savoir la suite qui leur était réservée.
Avec l’acquisition de nouveaux matériels d’Informorac Bandundu, l’arrivée du kit pour le relais de Radio Okapi, la diffusion des quelques émissions de RFI et les essais de la télévision locale (non concluants), nous craignons le vol ou l’incendie étant donné que notre garde ne passera pas la nuit dans ces installations.
L’Initiateur Directeur de la radio est conscient du paiement (même par échéancier) de ce montant et prie en même temps les institutions provinciales compétentes, notamment le CSAC, le ministère en charge des médias, la société civile, etc. de pouvoir aider ce media à reprendre son travail.
Il est à noter que les autres radios de Bandundu Ville sont aussi sous menaces de fermeture, et ce, suite aux taxes et impôts qu’elles n’arrivent pas à payer suite aux recettes insignifiantes étant donné que le pouvoir d’achat de cette ville est très faible…
À travers le service aux membres, le réseautage et l’implémentation de projets, l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) réunit plus de 4000 radios communautaires, fédérations et alliés des radios communautaires dans plus de 130 pays. Le principal impact de l’AMARC depuis sa fondation en 1983 a été d’accompagner et d’appuyer l’établissement d’un secteur mondial de la radio communautaire. L’AMARC plaide pour le droit à la communication au niveau international, national, local et de quartier, défend et promeut les intérêts du mouvement des radios communautaires à travers la solidarité, le réseautage et la coopération.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

PHP code

  • Vous pouvez utiliser du code PHP. Vous devrez inclure les tags <?php ?>.