Añadir nuevo comentario

Déclaration au COP17 de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC)

AMARC COP17

Nous, radiodiffuseurs communautaires, sommes conscients que les modèles dominants de production et de consommation provoquent la destruction de l’environnement, l’épuisement des ressources et l’extinction des espèces. Les bénéfices du développement ne sont pas partagés équitablement et la distance entre riches et pauvres s’élargit. Les injustices, la pauvreté, l’ignorance et la violence sont partout et causent la souffrance des gens et de l’environnement naturel. En traitant l’information comme une marchandise, et non pas comme un droit des peuples, les médias traditionnels donnent plus d’attention aux gains à court terme et aux intérêts des puissants. C’est ainsi que l’ordre du jour de l’environnement s’est vu réduite aux fatalités et aux catastrophes; pourtant, il s’agit de la crise morale d’un système économique particulier et de nos institutions politiques et sociales.

Nous croyons nécessaire de réaffirmer la responsabilité sociale des médias d’agir pour le bien commun et de défendre les plus vulnérables et nous encourageons les médias communautaires à promouvoir le développement soutenable du point de vue environnemental.

Nous nous engageons à:

• Défendre le droit de toutes et tous à recevoir des informations claires et opportunes sur les thèmes liés à l’environnement et les plans de développement qui nous concernent directement ou par lesquels nous sommes intéressés.

• Adopter l’agenda sur les changements climatiques pour que dans toutes les communautés disséminées à travers le monde au sein desquelles nous travaillons aient une information de qualité leur permettant d’entreprendre des actions plus efficaces et de demander à ceux qui sont en autorité, d’adopter des politiques pour atténuer les causes des changements climatiques.

• Renforcer le standard de qualité de l’information sur l’environnement et la capacité des communicateurs au niveau local et des communautés.

• Appuyer la société civile au niveau local, régional et international, et promouvoir la participation de tous les individus et toutes les organisations dans la prise des décisions qui ont des conséquences sur leur vécu et leurs conditions de vie.

• Protéger et exercer le droit à la liberté d’opinion, d’expression, d’association et de dissidence afin d’explorer des modèles de développement équitable, juste et soutenable.

• Renforcer les capacités des communautés locales pour la prise en charge de l’environnement.

• Adopter les pratiques exemplaires dans nos activités propres tout en respectant la gestion de l’environnement et la promotion de la neutralité du point de vue du carbone du secteur des médias communautaires.

Nous notons :

 

• Un continuel manque d’action par les pays riches à agir constructivement et rapidement dans l’implémentation des décisions approuvées lors des conférences sur les changements climatiques.

• Une augmentation des désastres naturels, résultat du manque d’action.

• Une augmentation de la vulnérabilité des pays insulaires.

• Un manque d’engagement de l’aide internationale pour les victimes de désastres naturels et des changements climatiques.

• Un manque de ressources dans le financement du rôle des médias communautaires dans l’éducation publique, la gestion des catastrophes et l’information d’urgence, l’aide aux communautés victimes de désastres naturels et des changements climatiques.

 

Nous appelons les gouvernements et les organisations multilatérales et internationales à:

• faire la promotion des médias communautaires qui servent les populations souffrant de l’exclusion des objectifs de développement et qui sont les plus affectées par les conséquences des changements climatiques;

• à mettre sur pied des mécanismes adéquats et des investissements économiques appropriés au financement des médias communautaires locaux afin de réaliser tout leur potentiel de construction de sociétés informées qui sont conscientes de la nécessité d’implémenter des actions locales en vue de l’atténuation du phénomène mondial des changements climatiques.

Nous appelons également les nations du monde à repenser le modèle de développement actuel qui est à la source des changements climatiques, et à mettre sur pied des nouveaux systèmes économiques, politiques, sociaux et éthiques qui peuvent améliorer la distribution des richesses et assurer une utilisation rationnelle et soutenable des ressources naturelles.

Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC)

Durban, Afrique du Sud, le 8 décembre 2011

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

PHP code

  • You may post PHP code. You should include <?php ?> tags.